Nikon et moi

En ce moment photographiquement, en termes d’appareils, je suis très satisfait de mon Leica M9, qui ne se laisse pas facilement dompter mais qui procure des images somptueuses. J’ai aussi le X-Pro1 de Fuji qui est une merveille dans sa capacité de prendre des images d’une netteté sans pareilles. Surtout lorsque l’engin est accompagné par des optiques d’exception. C’en est carrément stupéfiant. J’avais aussi le XE-1, mais fondamentalement, il n’a jamais réussi à se faire un trou plus grand que le X-Pro1. J’ai repris un X100, mais s cette fois. Donc le XE-1 est vendu. J’ai aussi vendu mon D700. C’est comme si ces engins ne faisaient que de passer comme des comètes. Les appareils passent et les optiques restent. Chez Nikon, il me reste le D800, un F3 et un FM2. La marque historique tient encore les faveurs de la cote, mais il est vrai qu’en ce moment j’utilise plus le F3 que le D800. Le D800 est trop lourd lorsque je porte ma fille dans les bras. Et d’une manière générale, ça me casse le dos. Bref je préfère la légèreté. Ça faisait longtemps que j’attendais un produit comme le Nikon Df. Mais il est vrai en un peu moins trapu. Mais la bête me plait bien. Le concept est intéressant, même si en ce moment il est très fortement critiqué. Je trouve que le prix est un peu exagéré par rapport à ce produit. Il me semble un peu vieillot déjà à sa sortie. Pas par le look, mais par son électronique et son capteur. Il y a eu du retard dans le développement et ça se fait bien sentir. Le capteur est bon, mais il est déjà ancien. Le processeur d’image est moins bon que celui qui équipe l’actuelle entrée de gamme. Bref, pas une situation des plus évidentes pour ce boîtier placé très très haut, d’un point de vue attente et surtout de son prix. D’aucuns disent que la bête est équipée d’un capteur à 6 bâtons… Mouais, c’est surtout surtout vrai pour le boîtier très pro du D4, avec son électronique de combat, prévue pour endurer les pires conditions climatiques et les pires chocs et encore… Sur le Df, même le boîtier est à moitié, en métal. Pas même la partie la plus importante. Le dessus, le dessous et la façade arrière sont en métal. La partie qui tient les objectifs, pas la bague, mais le bâti est en polycarbonate, comme sur la famille des D7000. Bref, le Df est sous doté de ce côté là. Même pas au niveau d’un D800.

10754201015_b492a8fb93_c

Mais je ne vais pas parler ici des caractéristiques du Nikon Df plus à font. Je crois que bien d’autres sites le font très bien.

Je soupçonne le Nikon Df d’avoir été conçu il y a quelques années déjà et d’être déjà sur la pente vieillissante d’un appareil photo qui n’a pas seulement  un look ancien. Je pense que son prix va descendre assez rapidement. La demande initiale ne sera pas aussi importante, car les utilisateurs se rendront compte rapidement que ce n’est pas le produit qu’ils attendaient. C’est en fait un D600, deux fois plus cher et avec une électronique en voie d’obsolescence… Pas fameux donc.

C’est quand même ennuyeux, sachant que c’est un produit que j’attendais depuis longtemps. Dommage, pour un coup d’essai, je pense que c’est raté. Le produit me plait bien tout de même, mais pas à ce prix là. Et puis ce n’est pas un Leica. La décote risque d’être importante.

Bref un bien bel appareil, mais qui vient deux ans trop tard. Le tremblement de terre dans la région de Sendai y est pour beaucoup. La société Nikon a dû beaucoup se battre pour remonter la pente… Maintenant, on peut discuter de certains choix au niveau des produits. Le fait que certains produits comme le Nikon 1 soient délibérément à côté de la cible. Le Nikon A, une bonne idée, mais avec tellement de compromis qu’il tombe à plat. Pas de viseur, f2.8… Bref, pas terrible. Et là aussi très cher. Résultat, le produit ne se vend pas… Pour le Df, j’ai l’impression que nous sommes exactement dans la même logique… Il y a des choix, un peu comme chez feu Nokia, qui sont des compromis pas nets et pas tranchés. Au final, il y a des produits qui ne se vendent plus, bien au-delà de la conjoncture et d’un marché qui se fait voler par les téléphones dits intelligents. Mais au final, ce qui manque, c’est du courage, de prendre des décisions, un peu comme Fuji qui a su imaginer des produits novateurs, loin d’être parfaits, mais qui les améliore et qui garde une ligne intelligente. Mais il fallait oser le X100. Et chez Nikon, il y a eu le coup du D800, un bien bel appareil. Mais finalement au-delà d’un capteur riche en pixels, ça reste un peu traditionnel tout de même. Il y a des responsables produits peut pas aussi compétent qu’il le faudrait.

Pour conclure, le FmD reste a inventer… Un appareil aussi encombrant qu’un Leica M9, qui au final serait une petite référence pour les photographes. Il y a aussi des puristes chez Nikon, il ne faut pas l’oublier… Ce Nikon Df peut encore me surprendre, mais pas au prix actuel… Don’t act, wait and see…

Cheers guys..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s