Sony A7 & Voigtländer Nokton 50mm f1.5 Asph.

11500722784_82e94c7754_c

Depuis quelques temps, j’ai délaissé mon gros Nikon. Un peu par obligation, un peu par envie. Depuis quelques mois, voire années, j’ai commencé à expérimenter les appareils sans miroir. D’abord avec le X-Pro1 chez Fuji, puis avec le X-E1 du même fabricant. J’ai aussi essayé l’OM-D  et aussi le PEN3 de chez Olympus. J’ai aussi essayé le Leica M9 pour prendre part à la légende. Je dois dire que j’ai apprécié ces appareils surtout par le fait que j’y montais presque uniquement des objectifs en monture M, la baïonnette des Leica. Dans un article récent, j’ai écrit à propos du Voigtländer Nokton 50mm f1.1. Une petite merveille qui a quelques détails près n’a pas su me satisfaire. Par exemple une netteté pas vraiment optimale à pleine ouverture. Mais surtout, une distance de mise au point minimale de 1m, ce qui est trop long pour moi. Mais, c’est une très belle optique tout de même. A relire ici: https://lepetitphotoblog.wordpress.com/2013/08/26/est-ce-que-nokton-est-mon-ami/

Depuis quelques semaines, je m’amuse, après la revente de mon XE-1, avec un appareil photo Sony, l’A7. Je ne suis pas un fanboy de la marque, fondamentalement, je ne suis pas un fanboy d’aucune marque, c’est quelque chose qui me passe par dessus. J’aime les produits pour ce qu’ils sont, pas pour ce qu’il représente. Cette petite parenthèse étant refermée, j’ai choisi l’A7, parce qu’il est compact, qu’il possède un capteur plein format et surtout parce qu’il accepte les objectifs en monture M, ainsi que presque toutes les autres montures. Mais le fait de pouvoir photographier avec un Summicron ou avec un Nokton, ça change pas mal la donne. C’est vrai que chez Nikon, il y a de très bon objectifs. Mais, le commun n’est pas du tout de l’acabit de ces vieux bouts de verre réalisés par des artisans il y a 25-30 ans. L’A7, je ne le trouve pas particulièrement beau. Il est petit, il tient bien en main et pour mon usage, il a bien trop de boutons. Pour la priorité ouverture, il y a besoin des ISO, de la compensation de luminosité, de la loupe pour vérifier la mise au point et nada mas! J’ai aussi choisi l’A7 parce qu’il a moins de mégapixels que son cousin l’A7r. Avec 24 millions, ça nous donne des pixels d’à peu près 7 microns, ce qui est pas loin de la limite du cercle de confusion sur passablement d’objectifs. Pour aller plus loin, avec l’A7r, il faut impérativement lui monter des objectifs du feu de dieu, pour avoir la capacité de réellement allumer un pixel et pas quatre. Ah oui, je conçois des instruments de mesure optiques, parfois je m’égare donc dans mes explications. Seconde parenthèse fermée. Donc pour pouvoir plus aisément utiliser des objectifs moins exigeants, comme de vieux Nikon que j’adore, j’ai choisi moins de MPx.

11478238716_ae31ed36e3_c

Mais bref, pour en revenir à nos moutons, l’A7 produit de très belle images, particulièrement lorsqu’il est associé à un 50mm d’exception. Et la surprise vient un peu du Nokton 50mm f1.5 Asph. Il est tellement bien, que ça dépasse toutes mes espérances.  C’est net et bien piqué à pleine ouverture, le flou est dense et la séparation des plans toutes en douceurs. Une vrai merveille qui talonne, pour l’avoir testé, le rendu du Summilux de Leica. Il y a aussi le facteur prix, l’objet est très bon marché pour un objectif en monture M et avec une finition mécanique digne d’un horloger suisse. C’est de la très bonne facture, voire manufacture. L’objet est bien réalisé, aux antipodes des verres entourés de plastique de certains fabricant avec une ligne rouge ou jaune. C’est bon et c’est fait pour durer. C’est juste une merveille, une veritable bonne surprise. Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’y a que très peu d’information sur le net. C’est presque un objectif pour initiés. J’aime beaucoup Kai W de DigitalRevTV. Il vient dans sa dernière vidéo de d’inviter un cinéaste britannique Jeff Bloom, et devinez ce qui était monté sur son Leica M, un Voigt  50 chromé. J’ai aussi lu des articles chez Steve Huff ou chez Jason Howe, le NéoZed d’Aperturepriority. Des tests grandeur nature, mais franchement pas grand chose d’autre. Donc en achetant cet objectif, je rentrais un peut en terre inconnue. Je ne savais pas trop comment cet engin allait se comporter. C’est pour ça que c’est une bonne surprise. Il est très bon, au point où je peux sans regret le prendre à la place du Summilux 50. La luminosité est très bonne les bagues sont fluides et le rendu est extraordinaire.

11501045383_e62bd09ce8_c

J’ai comparé sur l’A7 divers 50mm avec l’A7. Les deux Leica, le Summilux Asph. de 2012 et le Summicron type IV de 1983. J’ai aussi essayé le Nikon 50mm Ais qui doit dater des années 70 et qui est toujours considéré comme très bon 50mm de chez Nikon. J’ai aussi un vieux Contax 50mm Planar f1.7, mais je ne l’ai pas encore essayé. Le meilleur résultat est un peu difficile à définir. Le Cron s’en tire avec un piqué d’enfer, et des flous subtils. Le Voigtländer Nokton et le Summilux sont très bons aussi, mais gagnent un stop par rapport au Cron. Le Nikon est clairement en arrière, mais permet une mise au point plus rapprochée. Entre les trois montures M, les trois sont utilisables sans restriction, la bonne surprise donc, c’est le Nokton, qui fait jeu égal à mon sens, le tout pour un prix vraiment inférieur et une qualité de toute bonne facture.

11493830623_cfa24feb45_c

Quant à la vitesse de l’autofocus, comment dire, je ne m’en soucie pas, car il n’y en a pas… Le focus peaking et la loupe sont mes amis. Avec le focus peaking, on a une solution raisonnable, mais de loin pas infaillible, surtout en faible lumière. Avec la loupe, c’est mieux, il est alors possible d’attendre de la netteté inconcevable avec un autofocus sur un point très précis, mais la vitesse de mise au point est parfois aléatoire, même avec de l’habitude. Lorsque les sujets sont mouvants, voire extrêmement mouvants tels des enfants, il faut s’armer de patience, utiliser les trucs de nos aïeux, comme l’utilisation de l’échelle de profondeur de champ et dans ces cas là ça marche plutôt bien. Mais à pleine ouverture et bokeh maximal, ce n’est pas simple. Le focus peaking est même parfois plus difficile à utiliser à f2.8 qu’à pleine ouverture. Il va me falloir un plus plus de pratique avec l’A7 pour mieux ressentir le fonctionnement. Mais fondamentalement, en faible contraste, c’est presque plus aisé de faire la mise au point qu’avec la mise au point télémètrique du Leica M9. 11493831373_8c4d61598a_b

L’A7 et le Nokton 50mm forment un combo équilibré, facile à utiliser, costaud, pour preuve  la chute que les deux ont fait en tombant de mon sac sans un égratignure sur un sol en carrelage. Un coup de stress, mais sans gravité. C’est très bien en utilisation, c’est fluide, doux, précis. Une petite merveille de mécanique et d’électronique. Est-ce que le Sony est meilleur que le M9? Fondamentalement, je ne pense pas que ce soit une question. Le capteur CCD du M9 délivre des images tout en douceurs et subtilités. Mais il est clair que les hauts ISO ne sont pas aussi bons sur le télémètrique de Leica.

11520571984_2efbc48e12_c

J’ai discuté avec beaucoup de personnes des performances de cet objectif. Je pense qu’il est victime d’un certain snobisme de la part des Leicaïstes. Certains vous diront qu’il n’est pas aussi bon que le Summilux ou qu’un Zeiss. Je ne suis pas un testeur de pixel à la DXO, même si je pourrais le faire. Je ne donne pas une opinion versatile ou opportuniste comme certains sur le net qui changent d’opinion comme de chemise et encore. Mais, je dois franchement dire que ce petit machin m’a profondément épaté. Il est clairement meilleur que la version f1.1. Mais il est clair aussi, que les deux ne boxent pas dans la même catégorie. Il est aussi très bon face au Summilux. Peut-être pas aussi bon, mais c’est aussi difficile à dire en usage photographique. Une vraie petite merveille donc! A ciao.

11539329443_cc0e3e82c3_c

11524441153_6c2829e898_c 11539337553_d67ce2f2eb_b

Publicités

7 réflexions sur “Sony A7 & Voigtländer Nokton 50mm f1.5 Asph.

  1. Vous m’avez convaincu d’acheter cette optique pour mon futur Sony 7 mark 2,en plus moi qui travaille avec un moyen format et un aps c canon , j’ai envie de revenir aux fondamentaux de la photographie sans me ruiner !! Se ballader avec un tel combo ,je pense que c’est le plaisir absolu surtout que les défauts sont facilement gérables en post traitement
    Merci pour cet article avvisé et lucide
    bien cordialement
    Michel Baugé

    1. Merci pour votre commentaire. Je crois que le but de partager mes expériences avec ces objectifs qui ne sont pas aussi médiatisés que d’autres est justement de permettre de se faire une idée un peu plus juste de la réalité. J’utilise tous les jours mon Nokton, et aussi très souvent le 50mm de Nikon. Le second est coté 5 étoiles mais le Nokton est largement meilleur. Est-ce une version particulière? Non, j’en ai deux, un noir et un chrome et les deux vont simplement à merveille. En tout cas, ceux-ci devraient survivre au Sony. L’a7 est un très bon choix d’un point de vue qualité d’image. L’ergonomie est un peu plus discutable à mon avis. Bien du plaisir en tout cas.

      1. Merci pour votre réponse et votre promptitude , le choix du A 7 avec uniquement un Nokton est simplement un retour aux fondamentaux de la photo pour se balader sans porter une tonne de matériel au gré du vent lol!
        Je travaille beaucoup avec un moyen format et un APS C , Ce A7 avec un 50mm ne sera que du plaisir ,jouer un peu les Cartier Bresson en toute modestie !!lol
        bien amicalement
        michelbauge.com

  2. je dispose d’un canon fd1.4 50mm et d’un canon 24 fd est ce compatible avec le sony a7 si oui ou acheter la bague d’adaptation?
    MERCI de me répoudre
    courtoisement
    jacques

    1. Oui, c’est compatible. Les adaptateurs se trouvent la plus part du temps sur ebay. Adapter Canon FD to Sony Nex ou E. La qualité sera certainement bonne si on ferme un peu le diaph d’un stop. Le 24 peut avoir quelques problème dans les coins. Mais ce n’est pas sûr. Les rayons sont relativement parallèles. En ce qui concerne le FD 50, je l’ai testé sur un Fuji XE1 et c’est très bon. Le 24 MP du Sony est quand même exigeant. Il y a un peu de flare à pleine ouverture, mais à 2.8 c’est parfait.

    1. C’est un Zeiss réalisé pour communiquer avec le Sony A7. Il donnera de très belles images. Question formule optique, ça ressemble bigrement bien à un planar ZM 50 f2. Il est même probable que ce soit exactement ça avec un enrobage pour Sony. Maintenant question tarif, le Planar original pour monture Leica est un poil meilleur marché et il est aussi nettement moins captif. Il peut être utilisé sur n’importe quel appareil photo sans miroir (sauf Samsung). Maintenant, le Loxia est semble-t-il, car je ne l’ai pas essayé, au moins aussi bon que les objectifs en version M.

      Perso, mais c’est mon opinion, je pense que tant qu’à prendre un objectif captif, autant prendre le Zeiss 55 AF de chez Sony qui est autofocus et qui très bon aussi. Ensuite, tant qu’a prendre un objectif manuel, le Zeiss PLanar, le Voigtlander Nokton ou même un Summicron de 30 d’âge font très bien l’affaire. Et au moins, il sont réutilisables sur un potentiellement fabuleux X-Pro2 de chez Fuji par exemple… : )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s