Format XM

Ce n’est pas le nom d’une nouvelle voiture, c’est juste l’histoire de la rencontre entre des objectifs en monture M avec des appareils photos Fuji de la série X. Le résultat est pour le moins surprenant. 

What a camera!

Une de mes récentes découvertes, qui date quand même de presque deux ans maintenant, fût la monture M et les objectifs associés monté sur du Fuji. Petits, mécaniques, compacts et précis, ces objectifs m’ont réellement enchanté.

Les gens se gargarisent avec les objectifs Fuji de la dernière génération. Ils sont en effet très bons optiquement, avec pour certains une qualité rarement atteintes ailleurs. Ils sont bien fait, mais ils ont quelques défauts. Rédhibitoires pour certains. L’autofocus est lent, lent, vraiment très lent. Mais à mon sens l’élément le plus gênant, c’est la mise au point électrique en fly by wire. Ça, personnellement, ça ne me va pas. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé de m’y faire, que neni, ça ne me va pas, définitivement!

14439647313_246f3abbb2_o

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai commencé à acquérir des objectifs en monture M. J’ai commencé par du Leica 50. Un truc vieux de trente ans. Un summicron du Canada pour un prix élevé, mais tout de même raisonnable pour du point rouge. Je suis parti avec en Australie, monté sur un XP1. C’est une grande surprise. Les images qui en sortent sont belles, nettes, piquées et hautes en couleur. J’ai par la suite trouvé d’autres verres, certains en Zeiss, en Voigtländer ou plus récemment en Minolta, et bien évidemment en Leica…

8521378582_e156308cce_o

Il est clair que c’est un système hybride. Il est clair que les objectifs en monture M n’ont pas été conçus pour aller sur des appareils photos Fuji. Ce n’est qu’un heureux hasard technologique. Ce n’est pas non plus simple ni donné à tout le monde de faire de la mise au point manuelle avec du focus peaking ou avec la loupe. Mais quand c’est dedans, c’est vraiment bon. Finalement sur des sujets statiques, enfin plus ou moins, comme des mômes, les résultats sont souvent plus nets qu’avec un réflex avec son autofocus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une chose est sûre, c’est que le plaisir est bien plus grand, lorsque l’on connait son bout de verre et qu’il est utilisé de manière récurante sur plusieurs appareils. D’une manière générale, l’autofocus des premiers boitiers Fuji était un peu, comment dire, lymphatique. Alors pourquoi, ne pas s’en passer. D’aucuns diront, que les objectifs non issus de la marque ne sont pas bons, car ils ne permettent pas d’avoir d’autofocus, ils ne permettent pas d’avoir la correction embarquée, et ainsi de suite et ainsi de suite… Mais au final, c’est une solution agréable. Regardez avec les appareils Sony Alpha. Il y a bien peu d’objectifs de la marque utilisables, Il y a Zeiss qui récemment à conçu des objectifs manuels pour être utilisés avec ces petites bestioles. Alors pourquoi pas avec les autres Fuji. Pour moi, j’ai un système, mais il se monte sur tous mes appareils photos non reflex. Et pour moi avec toute cette obsolescence programmée, c’est un bon moyen de ne pas investir tout azimut. C’est un moyen de patiemment collectionner les objectifs qui m’intéresse et de ne pas être conté par la suite avec un système comme avec les Nikon par exemple.

14469074900_333c5bf73f_o

Une question qui me taraude bien d’ailleurs… Qu’est-ce que je vais bine pouvoir garder de tout cela? Mais ceci fera l’objet d’un nouvel article.

Je suis un peu occupé en ce moment avec la naissance d’une petite fille âgée maintenant de 4 mois et les rénovations de ma maison qui ne semblent jamais en finir… Mon assiduité envers mon blog n’est pas du tout altérée, bien au contraire. Les questions que je me pose, d’autres se les posent peut-être. Cette interaction m’intéresse et votre avis aussi. N’hésitez pas à vous exprimer, …even in English if this is more convenient for you. Cheers!

 

Publicités

21 réflexions sur “Format XM

  1. Bonjour papa Dragan,

    J’ai parcouru ton blogue et ai admiré tes photos.
    Ta philosophie de la photographie rejoint la mienne.
    J’ai, depuis peu, un XPro 1 et utilise essentiellement un objectif Fuji le 18 mm (parfois également le 27 mm livré en kit avec l’appareil – 18 et 27 sont des pancakes : viseur optique oblige !).
    Comme toi, je suis très satisfait du 18 mais me prends souvent à travailler en manuel grâce notamment à la notion d’hyper-focale. Je trouve dans ce genre de photographie un retour aux sources…

    Je fais beaucoup de « Street Photography ».

    Je pense que je serais encore plus comblé en utilisant une monture M et un pancake style Voigtlander 21 ou 25 mm Color Skopar (des pancakes également).
    M’encourages-tu à m’engager dans cette voie ?

    Amicalement.

    Sympho.

    1. Salut Sympho.

      En terme de pancake, j’ai possédé le 25 et le fabuleux colors skopar 35 f2.5. Ces deux objectifs sont magnifiques. Ce qui était gênant avec le 25, c’est principalement sa faible luminosité. Ce f4 est trop limitatif pour moi. En ce qui concerne le 35 Color Skopar, là c’est simplement génial. Maintenant, il y a beaucoup de choix dans cette focale avec le Fuji.

      Avec le 21, c’est un équivalent de 32mm sur le X-Pro1, c’est bien, c’est facile à régler en profondeur de champ et l’objectif est semble-t-il très correct. Mais, ma précédente expérience avec cette focale était un Biogon 21 pour Contax G. Une réputation du tonnerre, mais sur un capteur numérique, ça ne marche pas aussi bien qu’avec le film. Les bords étaient de la bouillie. Dur de faire quelque chose avec ça. Pour le 21, donc, il faut tester son rendu avec le capteur du Fuji.
      Le 25, fonctionne à merveille. Piqué aux bords et au centre. Très bon. Mais comme je l’écrivais précédemment, le problème, c’est qu’il faut de bonne conditions de lumière. Ce n’est pas des plus polyvalent.

      Dans les objectifs abordables en monture M, le 35 Color Skopar est un pancake du feu de dieu. On le trouve à des prix corrects surtout en occase. Les 21 et 25 sont des objectifs bons marché en comparaison des autres M de chez Leica ou Zeiss. Les Voigtländer sont en ce qui me concerne mes objectifs préférés. Il sont bons et se marient très bien avec le digital. J’ai une préférence pour le FABULEUX Nokton 50mm f1.5 Asph. Franchement génial.

      Maintenant, ce qui est bon pour moi, ne l’est pas forcément pour les autres. Nous avons chacun notre manière de voir et de faire de la photographie. Mais, si tu as la possibilité d’essayer, c’est un bon chemin. Comme ça tu verra si ça te correspond. Tous les objectifs en monture M sont bon ou donne un résultat particulier très recherché. Même les Nokton 35 et 40 f1.4 sont fabuleux. Il ne sont pas aussi piqué ou résolu que d’autres objectifs plus modernes, mais ils ont simplement ce caractère qui rend ces images uniques. Je possède un 50mm Leica Summicron Typ IV de 1983. Il est simplement aussi bon que le dernier Fuji 56 f1.2 et pourtant il a un âge vénérable. Donc il y a de quoi faire.

      Merci pour la visite.

      1. Grand merci pour cette réponse très circonstanciée.
        A propos du Voigt 21 mm, Ken Rockwell disait qu’il ne convenait pas au plein format numérique du M9. Il semblerait que le capteur APS-C du Xpro1 ne fasse pas obstacle à son utilisation.
        Quoi qu’il en soit, mon revendeur photo a à sa disposition le 21 et le 25 mm Voigt (aussi le 35 que tu vantes) et m’a commandé une bague M/X Fuji. Il me permettra de tester les objectifs avant de les acheter. Sympa, non ?
        Et oui, je sais, l’ouverture à 4 n’est pas fameuse. Mais c’est le prix à payer ou plutôt le prix à ne pas payer…
        En tout état de cause, je ferai un retour sur ton blog de mes essais.
        Merci encore pour ta disponibilité.

        Et dis toi que ton meilleur objectif dans la vie est le bonheur de ton enfant…

        Sympho.

      2. Merci Sympho, Avec les objectifs M, tu peux sans autre regarder du côté de l’occasion. La qualité de construction des objectifs en fait des objets qui résistent au temps, longtemps, très longtemps. J’ai eu l’occasion d’essayer un Leica de 1958 sur mon Fuji et les résultats sont épatants. Sans être aussi extrême, le marché de l’occasion est truffé de bonnes affaires. Il faut apprendre à chercher et à être patient. Simple et compliqué à la fois… Je me réjouis d’avoir de tes nouvelles.

  2. Re-bonjour Dragan,

    Je poursuis mes recherches sur les montures en M pour Fuji.
    Il y a tellement de littérature en tout sens que l’on s’y perd un peu.
    Je ne crois plus que mes yeux ; les photos réalisées sont les seules juges.
    Je me base donc soit sur des tests, photos à l’appui, réalisés par des amateurs éclairés, soit sur mes propres tests.

    J’ai fait l’acquisition d’une bague adaptatrice M vers Fuji (de marque Fuji en occasion chez mon revendeur photo mais malgré tout 175 euros…). Je préférais la bague Fuji non seulement pour le raccourci vers le menu ad hoc mais surtout pour la présence des cadres dans le viseur optique (j’aime ce viseur).
    Tout à un prix…

    J’ai pu tester hier avec mon XPro1 l’objectif VOIGTLANDER 28mm f:2 ULTRON M : Il fonctionne à merveille. Homogénéité, netteté et pas de « défauts visibles » (je ne rentre pas dans des pseudos considérations techniques). Chose importante : il n’empiète que très peu dans le viseur optique
    C’est sans doute purement psychologique mais je trouve qu’il a un rendu « argentine ».

    Côté tests par d’autres :
    – Le Voigt 21 mm F4. Ici : http://www.loichot.ch/2014/05/12/voigtlander-color-skopar-21mm-f4-0-fuji-x-pro1/
    Résultat : négatif
    – Le Voigt 25 mm F4. Ici : http://www.loeil2fred.com/voigtlander-25mm-color-skopar-fuji-x-pro1/
    Résultat : très positif

    CONCLUSION. Chez Voigt, le 25mm F4 et le 28 mm F2 fonctionnent à merveille. Le 21 mm F4 est à proscrire.

    Je continue mes recherches.

    Cordialement.

    Sympho.

  3. Bonjour Sympho, merci pour cette mise à jour.

    J’ai eu le 25, très bien, très piqué, mais franchement trop peu lumineux. Le 21 f4 pose problème, car sa lentille est trop proche du capteur. Par contre, le 21 f1.8 Ultron est une pure merveille.
    Je viens de tester le Nokton 40 F1.4 sur Leica M-P, le résultat est étonnamment bon.

    Les Zeiss Biogon 35 sont aussi excellents, mais il faut les trouver en occasion. Parfois ils apparaissent à moins de 500 €.

    Bref, tout ceci est du domaine du fabuleux, à essayer de toute façon.

    Ah, aussi pour la forme, le Nokton 35 f1.2 et une pure merveille. Je vais essayer de lui consacrer un article tout prochainement. Mais entre mes deux marmots et ma femme enceinte, ce n’est pas des plus aisé en ce moment.

    A tout bientôt, merci pour les lien, le blog est aussi très intéressant.

    Cordialement

    Dragan Dragoz

  4. Rebonjour Dragan,

    J’adore parcourir ton site car comme toi je suis passionné par les Fuji X.
    J’ai (naturellement) le Xpro 1. Tu sais que je cherche également des objectifs tiers.
    Dans ma quête, je n’ai pu résister à acheter un XE-1 d’occasion à un prix très intéressant. Superbe « petit  » appareil mais le viseur optique me manque un peu…
    En parcourant ton site, j’ai vu que tu utilisais un viseur optique Zeiss avec le Fujinon 18 mm que je possède également. Mais je n’ai pas pu déterminer la focale de ton viseur.
    Pourrais-tu m’éclairer à ce sujet ?

    J’espère que toute ta petite famille se porte bien.

    Cordialement.

    Sympho.

    PS
    J’ai apprécié ton article sur le Q…

      1. Merci.
        Mais ce viseur Zeiss à près de 400 euros me coûterait pratiquement le double de mon XE-1 d’occasion. Je vais aller faire un tour, dans un premier temps, du côté de Voigtlander.
        Bien à toi et à bientôt.

      1. Bonjour Dragan,

        J’ai suivi tes conseils et ai été voir vers les viseurs optiques d’occasion.
        J’ai pu acquérir sur eBay pour la modique somme de 102 euros un viseur Leica de 28 mm cosmétiquement et techniquement neuf. Une pure merveille qui m’offre de nouveaux horizons avec mon x-E1.

        Bien à toi

  5. Bonjour Dragan,

    J’ai fait l’acquisition d’un Voigtlander 25mm Color Skopar F4 (monture M) : occasion de quelques mois d’où une réduction bien venue de 120 euros.
    Toutefois, je pense avoir été un peu présomptueux.
    Propriétaire pour rappel d’un FUJI X-Pro1, je me régalais depuis quelques temps de retrouver les principes de bases de la photo : ouverture, vitesse, sensibilité, profondeur de champ.
    Jusque là, tout allait bien !
    Mais l’ajout de cet objectif « manuel » a encore compliqué la donne m’obligeant à jouer avec le « focus peaking. » Certes la notion d’hyperfocale me facilite la chose. Mais je ne croyais pas être autant inféodé à l’autofocus.
    Car je te le dis, le passage de ce dernier à la mise au point manuelle m’est vraiment pénible. Pourtant je m’accroche.
    Cela ne fait qu’une petite semaine que j’ai le Voigt. J’espère qu’avec la pratique, l’absence d’autofocus s’oubliera comme les autres automatismes…
    Et toi, ton expérience à ce propos ?
    Cordialement.

    Sympho.

  6. Salut Sympho. Pour le 24 il y a un truc un peu comme pour le 21 ou encore le 15, cest l’échelle de profondeur de champ. Ça te permet de faire la mise au point par zones. Par exemple à f4, tu peux être net de 1.5m à 10m. Exemple sans objectif sous les yeux. Comme ça tu est sûr d’être net.

    La seconde chose c’est la loupe. Il faut apprendre à jongler avec la loupe 5x et la loupe 10x en roulant la molette sous le pouce. Le focus peaking est un peu un faux ami au début. Il est sage d’apprendre à le débrancher au début.

    Ensuite, la mise au point manuelle devient cognitive au bout de quelques semaines. Surtout lorsqu’elle est réalisée avec précision. Disons que c’est un exercice de style et un apprentissage. Mais cest aussi un complément à l’autofocus. Les deux systèmes sont bons.

    1. Merci pour ta réponse.

      Mes réglages confirment ta technique : F8, Iso auto 200 par défaut max. 800 et minimum 1/125ème.
      Je place la mise au point sur 4 mètres et ai ainsi une plage de netteté théorique de 2 mètres à l’infini.
      Toutefois, j’ai remarqué que ce pseudo infini n’est pas aussi net que le « vrai infini  » en fin de butée.
      As-tu fait aussi ce constat ?

      Savoir que d’autres pratiquent également cette technique d’un autre âge est un réconfort et un encouragement à persévérer.

      Bonne soirée.

      A lire d’autres articles sur ton blogue.

      Cordialement.

      Sympho.

      1. Article en cours d’écriture. Merci.
        PS: la technique fonctionne à toutes les distances. En ce qui concerne l’infini, parfois on a des surprises avec un objectif mal calé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s