36 poses

36 poses 

36 exposuresÇa commence par un clic délicieux et immédiatement après le son d’un rembobinage court et sec. Des comme ça, il y en a au mieux 36 durant un film. Après, faut rembobiner, recharger et en faire un autre. Une manière toute autre d’appréhender la photo, en tout cas pour moi. C’est un peu magique, c’est un peu comme si je retournais dans un de mes rêves d’enfance. Le plaisir partagé avec cette mécanique en main est assez incroyable. J’ai le privilège aujourd’hui de prendre des photos avec un appareil photo télémétrique Zeiss Ikon. Mon rêve c’était d’avoir un télémétrique, j’avais 14 ans, je venais de débuter la photo. C’est vrai que même sans internet, la légende du télémétrique était déjà bien connue. Pour peu d’avoir un temps soit peu entendu parler d’un Cartier-Bresson, le télémétrique, souvent Leica était déjà bien connu. Je ne vais pas refaire l’histoire, d’autre l’on déjà bien mieux écrit que moi.

15541389727_884a4487cf_o

Une des grandes surprises, une de celle que j’attendais bel et bien est la qualité d’image. On ne devient pas une légende pour rien, on ne la construit pas en tout cas sur du vent. Lors du développement des ces premiers film, j’ai retrouvé une qualité d’image proche, voire meilleure que ce que je pouvait obtenir avec du numérique. Là j’ai été étonné, parce que ça ne date pas d’hier que je pratique l’argentique. Mais les divers Nikon ne m’ont pas franchement fait sursauter. La qualité était simplement pas au rendez-vous. Je me suis posé la question souvent. Comment est-ce que ça se fait que mes négatifs de trente ans d’âge sont meilleurs que les derniers que j’ai fait développer. Le labos n’ont peut-être simplement plus la main comme à l’époque, plus les produits ou les techniques adaptées comme à l’époque. Mais avec le ZI et les quelques verres en monture M que j’ai pu monter dessus, les résultats sont vraiment étonnants.

15740549675_cb343f7df2_o

15120599564_11bf228106_o

 

15565271979_183e986ff2_o-2

15757149521_8723aea1b2_o

 

Publicités

Une réflexion sur “36 poses

  1. Ce que je remarque surtout c’est que les labos bâclent les dev! Ils ne respectent plus les consignes assez sévères du devellopement. Ne change plus vraiment les bains. Il en ressort des négatifs de mauvaises qualités… Je n’amène rais plus jamais mes négatifs chez un professionnel, j’ai trop peur qu’il me fasse une catastrophe parce que pas motivé et bains périmé…rien ne vaut le travail maison 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s