Une année avec le Sony A7

Un peu plus d’une année avec le Sony A7 et j’en suis revenu. C’est marrant, une qualité d’image exceptionnelle, des possibilités fantastiques, mais je n’ai pas réussi à crocher au final et c’est dommage. Voilà les pours et les contres, ce qui a fait la différence et un peu ce qui a provoqué ce désamour après une longue lune de miel.

11103758225_cc9d368f8d_o

En 2013, lorsque Sony annonce son A7 et A7r, c’était génial. Enfin un appareil compact sans miroir qui embarque un capteur plein format… Autre que Leica, bien sûr. Mais Leica n’est pas abordable pour tout le monde, malheureusement, et heureusement pour Sony. Mais lorsque Sony propose ce nouveau boîtier, il n’y a que très peu d’objectifs pour cette monture. D’ailleurs Sony crée une fracture unique dans le monde des producteurs d’appareils photos, elle laisse sur le carreaux la grande partie d’utilisateurs experts des appareils NEX. En un coup de baguette magique marketing, Sony relaie leurs appareils photos au rang de vulgaire objets sans valeur. C’est dur et totalement injustifié. Mais bon, l’obsolescence programmée va ainsi. L’immense avantage des A7 et A7r est de pouvoir monter via un adaptateur des objectifs en monture M. Du vieux Canon télémétrique en pas de vis M39 au derniers Summicron et autres Summilux de la marque à la pastille rouge. Plus prosaïquement, il est surtout possible d’y monter quelques excellents Zeiss ZM ou Voigtlaender VM. Et ça c’est cool. L’encombrement reste réduit, c’est un appareil compact et léger. Pendant les premières semaines je m’émerveille des résultats. L’image est nette, les flous sont profond, la capacité de prendre des photos en basse lumière très intéressante. Les résultats sont canons et ça chasse le Leica M9 sur ses terres. Même mieux lorsque la lumière est faible. Je me dis wouah. Pas besoin de mettre à jour vers un M240. C’est très cool.

12238158414_9f11a766fc_o

Mais, car il y a un mais… Il y en a même plusieurs. Il y a tout d’abord la mise au point. Le focus peaking n’est pas très sûr. Il n’est pas très sûr pour moi. Souvent, lorsque je zoom pour vérifier, la mise au point n’est pas parfaite, ou du moins loins d’être optimale. Peut-être que d’autres se débrouille bien avec, mais moi, ça ne me convient pas. Il faut d’abord presser deux fois sur la touche loupe pour faire la mise au point avec précision. Pas terrible lorsqu’il faut aller vite. Je pense que ceci est le point le plus critique dans cette opération. La version Fuji, avec sa mise au point en coin ou avec le stigmomètre électronique est beaucoup plus facile et précise. Et chez Fuji, il ne faut presser qu’une fois pour avoir la loupe, c’est plus facile et plus efficace. Chez Fuji, aussi il y a une solution donc pour faire la mise au point sans faire de pompage zoom, pas zoom… Bref, le problème, à mon sens chez Sony, c’est que l’ergonomie n’est pas au sommet de ce que pourrait attendre un photographe, en tout cas en utilisation de mise au point manuelle.

11841651753_c440d018f9_o

L’autre problème de Sony, c’est qu’il y a beaucoup de fonctions, beaucoup de boutons et qu’au final en tant que photographe, on n’en a pas besoin d’autant. Je préfère mes commandes classiques. La vitesse sur la molette des vitesses. A la rigueur, les ISO, sur un bouton ISO… Mais pour le reste, faut faire simple. Et chez Sony, c’est compliqué. Touffu en tout cas. Je pense que c’est ce qui a fini par enterrer le boitier. Pas de chance.

Le dernier problème avec Sony, c’est les grands angles. Argh! Difficile d’avoir un grand angle sans avoir les coins qui vignettent ou pire qui sont complètement flous. Le cas des objectifs Biogon de chez Zeiss qui s’accommodent vraiment mal de la proximité du capteur. Rude. Pas moyen d’avoir quelque chose de correct. Il y a certes les Voigtlaender, Ultron 21 et 28. Bien nets dans les coins, mais qui vignette quand même beaucoup. Pas facile à corriger non plus en post traitement. Faisable, mais pas simple… simplement.

Il y a certes les objectifs en Monture EF Sony, les autres en monture A, mais là ce n’est pas raisonnable. Il a aussi les dernier Zeiss Loxia, mais qui sont aussi en mise au point manuelle. Tout ceci est bien joli, mais il n’y a pas un écosystème vraiment performant pour accompagner ces appareils photos.

12931409214_7d1186ded5_o

Je dois bien avouer que j’ai bien aimé travailler avec, j’y ai mis du coeur, j’y ai mis de la volonté. J’y ai vraiment cru. Mais je dois me rendre à l’évidence, ça ne marchera pas. C’est comme une histoire d’amour où l’on sait d’avance que ça va finir mal. Je suis parfaitement conscient que lorsque l’image est nette, bien cadré, le résultat est somptueux. Mais, il n’y a simplement pas la magie. C’est important la magie. C’est important de faire les choses simples et ergonomique. Les images sont belles. Mais voilà, le coeur n’y est plus.

11860538196_b9320f118c_o

Le dernier problème, c’est l’effet wouah! Pas toujours là, pas toujours présent. La balance des blancs est pour le moins, comment dire, instable, inefficace, complètement à l’ouest. Pas simple d’obtenir de belles couleurs directement dans l’appareil. Faut corriger et même corriger pas mal. Bref, pour conclure un peu cette histoire avec le Sony, c’est un très bon appareil. Une petite merveille de technologie, une photoscope très capable en beaucoup de circonstances. Si vous avez la possibilité d’en dénicher un à très bon prix, vous pouvez vous laisser tenter et voir si ça vous convient mieux que moi. Sony est un spécialiste de l’appareil photo tout électronique. Moi j’ai besoin de commande à l’ancienne. J’ai besoin de voir en un coup d’oeil ou j’en suis avec mes réglages. Sony permet ça, mais c’est au travers de l’écran. Bref tout est là, mais simplement ça ne me convient pas.

14568200666_1439f3388a_o

Alors voilà, ce coup-ci je me sépare de mon Sony. Mais bizarrement, je garde mes Fuji. Je pense que le nouveau Sony va être très bon. Le gros problème, c’est que le cycle de remplacement des appareil photo est simplement effréné en ce moment. Chez Sony, série A, il y a 4 nouveaux appareil en l’espace d’une année. Le premier A7, prend un méchant coup de vieux, et du plomb dans l’aile. Alors profitez en. C’est un bel engin, pour ceux qui arrivent à passer par dessus ces petits problèmes d’utilisation bien spécifiques ou qui utilisent un objectif autofocus. Ils seront très certainement comblé par sa qualité d’image et ses possibilités en photo et en vidéo. Pour que je revienne un jour chez Sony, il faudra vraiment que le mode de fonctionnement change et qu’il soit plus proche de ce que recherche un « vieux » comme moi.

Publicités

4 réflexions sur “Une année avec le Sony A7

  1. J’ai découvert votre blog récemment et je me suis régalé. Quand on aime regarder et faire des photos, on est aussi très intéressé par le matériel utilisé. Et on hésite et on hésite … et on hésite encore.
    Merci de nous faire partager vos hésitations avec des illustrations de qualité.
    Le Df sera-t-il l’arme absolue ?
    pas trop gros, pas trop lourd, pas trop de pixel, pas trop de boutons, pas trop bruyant …
    A suivre.

    1. Je viens de voir que j’ai laissé passer ce commentaire sans réponse, désolé. Le Df est redoutable, bien plus compliant que les derniers Nikon avec les objectifs de la gamme, sans avoir besoin de chercher les verres de compétition. Ça marche simplement très bien. Il y a quelques couacs ergonomiques et d’utilisation, mais ça reste un très bon boîtier ce Df. Merci pour le passage.

  2. Et bien et moi qui espère que le Sony A7 c’était mon appareil pour mes optiques Leica argentique sur 28/35mm. Le Fuji XE2 il serait meilleur? Qui sait ? Merci

    1. Leic, s’il n’y a pas d’autofocus, je pense que le XE1 est un meilleur choix, à 200€ en occasion. L’A7 est un bon appareil, il y avait certains point d’ergonomie qui ne m’allait pas, mais les images sont très bonnes. Par contre, je n’ai essayé le Cron 35 et l’Elmarit 28 sur l’A7, il y a peut-être du baveux de couleur dans les coins à pleine ouverture. Pas évident de le dire sans tests. Par contre, le Zeiss Biogon F2 ne va pas, il bave en couleur et en flou dans les coins. Avec Fuji, je n’ai pas eu ce genre de problème. Pour info, le X-Pro est aussi une bonne occasion en ce moment. ça marche très bien avec les objos Leica. Mais, je dois bien avouer que c’est du subjectif total. ce qui joue pour moi ne va pas être bon pour vous, et vice-versa. Merci pour la lecture et la visite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s