El Df (El dé-èfè)

Pour le titre de cet article, j’ai repris le nom du Distrito Federal à Mexico Ciudad. C’est un truc énorme et par analogie c’est la même chose pour ce Nikon…

15798210273_342874c114_k

Une des bonnes surprises de cette année au niveau photographique, ce n’est pas le dernier Nikon ou Canon en date. Je suis retourné vers quelque chose de beaucoup plus organique, quelque chose de plus proche de mes racines. J’ai remplacé mon Nikon D800 par un Nikon Df. Un choix qui peut paraître curieux de prime abord, mais qui se justifie, si on regarde avec la bonne perspective photographique. Le Df, je n’étais pas spécialement pour lors de sa sortie, trop cher et trop de pièces issues du Nikon D600, excellent soit dit en passant. Mais avec le temps, son prix a baissé et il est devenu abordable. En reprise du D800, ce fût même une excellente affaire.

15935809997_d7c8ec12ba_k

Le D800, j’en ai longuement parlé ici, ce n’est pas fait pour la prise de vue rapide, ni pour l’anticipation. Pour le paysage c’est bien, mais il lui faut des objectifs de course… C’est là que le bas blesse. Le D800 est vraiment trop exigeant. Des objectifs normaux, plutôt bien taillé comme les 50mm Nikon, sont carrément misérables à pleine ouverture. Alors, que faire? Chasser la dernière version de l’abominable Otus des neiges? Chercher le dernier des Sigma et prier de ne pas avoir un exemplaire du vendredi? Non, je ne crois pas. C’est pour ça que je suis retourné vers le Df. Un  boîtier simple, avec plein de malfaçons ergonomiques, des non-sens incompréhensibles. Mais rien de terrible, lorsque l’on s’y est habitué.

15780426664_05d2830ce7_k

Mais là où le Df fait la différence à mon sens, c’est qu’il a un capteur. Le capteur qu’il faut. Une merveille qui donne des couleurs et un modelé que je n’ai trouvé que sur mon Leica M9. Une merveille. Après, il est clair, il faut se battre un peu avec LightRoom pour retrouver ces couleurs, mais ce n’est pas impossible, loin s’en faut. Je regrette un peu qu’il n’y ai pas d’objectif 50mm chez Nikon avec la qualité des 85mm. Dommage que ceux-ci ne donnent leur qualité qu’à partir de f4. C’est un peu limite. Certes, comme je le disait, il y a le dernier Sigma Art, mais le bébé pèse tout de même 800 grammes et des poussières. Du coup, c’est lourd, encombrant et moins intéressant. Un des intérêts majeur du Df est aussi sa compacité et sa masse réduite. C’est vrai que c’est aussi un des critères de choix qui m’a menés vers ce boîtier. 600 grammes. C’est un poids plume comparé au D800. Alors lui rajouter encore un kilo de verre, de métal et de plastique pour bourlinguer, je ne vois pas trop l’intérêt.

La cire et le coeur

Mais à l’usage, me direz-vous qu’est-ce que ça donne? Et bien, le Df, c’est surtout un capteur dans un boîtier, entre guillemets, compact et léger par rapport aux autres. C’est aussi un capteur, car ce qui en ressort est vraiment très bon. C’est un réflex, alors il faut faire gaffe au rebond du miroir, et donc adapter la vitesse en conséquence. Mais les couleurs et les contrastes sont très bon. Avec en prime la réactivité d’un boîtier qui ne met pas 5 secondes à s’allumer comme l’A7 de Sony, ça c’est toute la différence.

C'est du Molière

En prime, le comportement avec les objectifs modernes de Nikon est aussi très bon. Les images sont piquantes, parfois trop. La résolution apparente est importante. Les images piquent définitivement très bien. A quoi ça sert d’avoir des millions de pixels supplémentaires, s’il sont flous. Bref l’engin me plait de plus en plus et c’est bien comme ça. Dommage, je le redis dommage que les objectifs modernes de chez Nikon soient aussi plastique et dommage que les 50mm ne soient pas au niveau de ce que produit Leica pour ses 50. A f4 comme je le disais, pas de problème, mais qu’en est-il de la pleine ouverture? Ce n’est de loin pas pareil.

Horton l'Australien

L’important, c’est la cote d’amour. C’est un peu comme pour tout, on se fait à certaines choses, mais d’autres ne passent pas. L’ergonomie de l’appareil est acceptable pour moi, mais il est vrai que la copie pourrait être meilleure. Je voudrais bien essayer de l’utiliser plus dans le paysage ou le studio, c’est son but premier, mais en ce moment j’utilise plus un autre boitier… Le M-P… Et là il y a de la concurrence…Le tout est de trouver un moyen de le garder avec moi souvent, de le prendre pour faire de la photo dans toutes les circonstances. Aujourd’hui je l’ai essayé avec le petit 35mm Nikon, celui tout en plastique fait pour le format DX. J’avais déjà vu à l’époque que celui-cei se comportait plutôt bien avec le D700. Il y a mieux, mais c’est déjà très bien, et si on n’apporte pas beaucoup d’importance à l’allure et au côté « grand reporter », c’est un objectif que je conseille à tous les utilisateurs d’un appareil Nikon, les résultats sont plus que probants.

Ma petite puce

 

Ce qui est étonnant avec cet appareil, c’est que je l’ai essayé avec quelques objectifs Nikon que je qualifierais d’entrée de gamme. Et là, c’est vraiment impressionnant, c’est bon, c’est coloré, c’est chaleureux, ça pique. C’est un excellent choix, dommage que Nikon n’en fasse pas plus avec ce capteur. Il est vraiment génial. Pourquoi pas un modèle S numérique, à télémètre électronique avec des objectifs idoines. Juste pour faire un peu de concurrence à Sony, Fuji et Leica sur leur terrain. Allez, la marque jaune, un peu d’effort et d’innovation! Je suis pour ma part très content de ce petit machin un peu particulier mais qui m’enchante par sa qualité d’image et le fait qu’il soit vraiment passe partout. SI vous arriviez à le faire encore un peu plus petit, on entrerait vraiment dans le génial.

 

Publicités

2 réflexions sur “El Df (El dé-èfè)

  1. très bien écrit! oui, dans la main il y a quelque chose qui ne va pas avec le df, il y a une gêne côté droit, la bandoulière est bizarrement placé, mais sur la route et en voyage il est le couteau suisse par excellence! je l’aime bien et si on travaille un peu le df il est juste parfait…très booooo blog, fort intéressant, avec des belles images en +, bravo! peut-être un peu trop technique, à la fin se sont des images qui comptent, et la: ils sont à la hauteur…

    1. Merci pour pour le passage et pour être venu partager ce commentaire fort intéressant. Le Df est tout d’abord une philosophie avant d’être un capteur ou un appareil photo. Certainement un objet marketing ou un électron libre dans la gamme Nikon. Au final c’est un très bon appareil. Mais, plus j’avance et plus je pense que tous les appareil sont bons. C’est simplement notre relation avec eux qui est différente. Toutes les voitures sont bonnes, mais on en aime certaines plus que d’autres… Merci encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s