Vendre et garder

C’est une situation bien particulière que nous vivons tous avec l’ère de la photographie numérique, avec l’ère moderne tout court, l’obsolescence du matériel devient bien plus rapide. Il faut vendre et renouveler, si on ne veut pas trop perdre, si on ne veut pas que son matériel se déprécie trop vite. Mais il faut bien avouer que c’est une course effrénée, sans fin, un peu comme un hamster en cage. Il faut toujours regarder et vendre au bon moment. On se retrouve alors à changer de matériel tous les dix-huit mois voire tous les douze si on parle de Sony. Alors quoi, que faire? C’est un peu la question que je vais tenter de développer ici car j’ai un peu changé de stratégie pour être bien avec mon banquier et avec mon porte-monnaie.

My Z Monochrom

Il y a une chose qui est très importante et je vais volontairement forcer le trait, c’est qu’il y ait des gens qui achètent du matériel neuf. C’est bien pour l’industrie et c’est bien pour la recherche et développement. Le monde de la photographie numérique est en constante évolution et si elle veut survivre face aux téléphones portables, elle doit se renouveler sans cesse. C’est très drawinien comme processus appliqué à des machines. Mais de mon coté, ça me permet d’avoir au bout d’un an, lorsque les nouvelles version sont sorties, d’avoir du matériel presque neuf avec au moins encore deux ans de garantie et qui va très bien fonctionner pendant au moins encore 5 ans. Bien évidemment, « shit happens » et il est possible d’avoir des problèmes. J’en suis à mon troisième X-Pro1. Le second a eu un problème de mort subite. Un beau jour, il ne s’est plus rallumé. La garantie a du bon, vraiment du bon.

Mais dans certains cas il faut savoir prendre des risques. Parfois, l’objet est trop vieux pour être encore sous garantie, mais il a encore une certaine valeur pécuniaire, par exemple les vieux Leica de la série M. Dans ce cas, il y a toujours moyens de le réparer. Par contre mon Z Monochrome Analogique Type 22 illustré plus haut (Zeiss Ikon ZM), le jour où j’aurai un problème avec, il ne servira plus que comme presse-papier.

18982406774_d56b661e7f_k

Donc quel est cette nouvelle stratégie, elle consiste à ne pas acheter la dernière nouveauté lorsqu’elle sort, mais d’attendre quelques mois. Dans le pire des cas, il n’y a pas d’occasion et vous payez au moins 30% de moins que l’appareil lors de sa sortie. Exemple pour le Nikon Df, pour être parfaitement consistant, je n’ai pas aimé ce boîtier ors de sa sortie. Il y avait pas mal de vinaigre au miel dans cette affaire là. Il était vraiment trop cher pour ce que c’était. à plus de 3000 USD lors de sa sortie, il avait de quoi avoir mal aux dents. Mais un an après, et un succès commercial en dent de scie aidant, il n’était plus qu’à 2000… en tout cas dans ma contrée. A ce prix-là, et en revendant un D800 sur le déclin, l’affaire devenait beaucoup plus intéressante.

Avec Leica, c’est un peu plus difficile, car même si la décote est aussi importante que sur les autres appareils d’un point de vue pourcentage, les sommes engagées restent grandes. Et là aussi c’est une chasse, il faut tomber sur la bonne occasion. Et est-ce que j’aime la chasse, ce genre-là, je pense que oui, malheureusement. Malgré cela, j’arrive encore à me retenir et à bien choisir mes cibles. Il faut garder une certaine stratégie en tête et avoir la tête froide pour ne pas tirer à tout va.

M8

Un autre exemple avec le Sony A7. C’est un très bon appareil, les nouvelles versions ont certes des améliorations notables, mais si vous n’en avez pas besoin comme l’immense majorité des mortels, vous pouvez prendre un Sony en occasion voire même en neuf pour moins de la moitié de son prix neuf à sa sortie. Il y a de quoi réfléchir, surtout que d’un point de vue images, c’est simplement bon.

Sur le marché de l’occasion, lorsque les fabricants sortent trop de  modèles presque identiques, comme chez Fuji par exemple, alors la décote est phénoménale. On trouve actuellement des Fuji XE1 pour environ 200.- USD en occasion sur les sites de vente aux enchères. C’est une machine magnifique qui donne la même qualité d’image que les Fuji plus récents avec le même nombre de pixel et fondamentalement le même capteur si on excepte les pixels dédiés à la mise au point. Mais quelle machine géniale! Sachant que l’on peut lui mettre tous les objectifs fabriqués ces 60 dernières années, il y a de quoi vraiment explorer la photographie. Alors faut-il acheter un XE1 maintenant, oui, c’est une excellente idée comme second ou troisième boîtier. Un appareil spécial, dédié à un certain type de photographie ou alors pour sortir de sa zone de confort. Mais il y a mieux, le XE2, très bon marché en neuf et il va avoir une seconde vie avec une mise à jour logicielle d’ici la fin de l’année 2015. Au tarif du jour, il est à 525.- neuf.

19578822426_0be06c9d68_k

Alors certes, les marketeux les classent dans les appareil en fin de vie, mais en fin de vie commerciale seulement. Pour la photographie, c’est tout autre chose. Ils peuvent encore durer et durer et durer encore. J’ai vu ça avec mon Leica M8, j’ai été épaté par la capacité de ce très vieux capteur à produire des images très intéressantes. Des couleurs chatoyantes et douce à la fois. Une vraie merveille, un peu lente parfois de l’enregistrement, mais fondamentalement, ça me va bien. Avec le temps, on s’habitue à ses défauts de jeunesse qui sont devenus des défauts de vieillesse. Mais, là où je suis intransigeant, c’est sur les résultats, et tant que ceux-ci me conviennent alors, l’appareil est bon pour la route.

Je vais faire une petite digression métaphorique  avec les vélos à Amsterdam. Les vélos à Amsterdam sont vieux, lourds, pas très gracieux, mais il roulent, il roulent même beaucoup, les gens les utilisent toujours, par tous les temps et c’est bien ainsi. Il n’ont pas forcement pour cet usage besoin du dernier vélos de route en carbone ultra-léger. Ce n’est pas une compétition, enfin pas au quotidien. Je sais que ce que je suis en train d’écrire ici n’est pas très helvétique, mais ce n’est pas grave. J’aime cette philosophie de l’obsolescence déprogrammée. Tout n’a pas forcément une fin quelque années après sa création. J’aime toujours pouvoir utiliser mon iPod type 1 de plus de 10 ans d’âge. Dommage que je ne puisse plus le synchroniser avec iTunes aujourd’hui.

19681205399_e1d7a51d5e_k

Mais mon problème c’est qu’à force d’avoir de bonnes occasions comme ça, je me retrouve aujourd’hui avec bien trop d’appareils photos. Je vais donc devoir sortir de ce sentimentalisme « d’adolescente émoustillée » et me résoudre à en vendre certains. Sinon ça va être le syndrome du presse-papier. Le problème du presse-papier, c’est qu’il n’est utile à personne. Je pense que je vais encore essayer de me raisonner et me résoudre à vendre une partie de ce matériel qui ne me sert plus autant qu’il ne devrait ou qui a été remplacé par plus grand, plus haut ou plus fort.

J’ai bien aimé les cycles un peu plus longs, comme avec le D700. Un excellent appareil qui m’a accompagné pendant 4 années. C’est ce qui se passe aussi avec le X-Pro1 et le Leica M9, des appareils performants, avec pleins de problèmes, mais qui au final donnent des images vraiment surprenantes. C’est ce qui compte. Le X100/s est aussi un peu dans cette catégorie, même si aujourd’hui je le trouve un peu trop parfait, trop net trop lustré et brillant. Finalement il y perd un peu de son âme. Enfin, c’est une pensée bien subjective que je partage là, mais c’est ce que je pense en ce moment.

18692403286_705bf4731a_k

Voilà, le but, c’est de vous démontrer que le dernier appareil sorti n’est pas forcement un bon choix en tout cas pour le porte-monnaie. L’occasion se porte bien et c’est ça le plus important. Avoir un XE2 ou même un XT1 aujourd’hui est une bonne affaire. Avoir un Sony A7 ou même un OMD EM5 c’est une bonne affaire. Les nouveaux sont vraiment biens, mais est-ce que la différence en vaut la chandelle, en tout cas pour le commun des mortels. Aujourd’hui, même le D800 de chez Nikon est une bonne affaire, pour peu que votre parc optique soit de haut vol. Sinon, prenez un D700, les images seront meilleures. Vous avez bien évidemment le droit d’acheter du neuf, mais pensez à revendre votre matériel en occasion.

Bonne chasse…

Publicités

2 réflexions sur “Vendre et garder

  1. Entièrement d’accord Dragan.

    Cette année 2015 fut pour moi un retour vers la photo, vers celle de mon adolescence (j’ai 61 ans).
    Depuis février, j’ai acheté un X-Pro1 neuf, un XE-1 d’occasion, un 27 mm Fujinon neuf, un 18 mm Fujinon et un 25 mm Voigtlander Color Skopar d’occasions. Budget total 1650 euros.
    Un rapport coût/plaisir imbattable !
    J’ai vraiment repris goût à la photo, un retour à l’essentiel.

    Mais le démon n’est jamais loin et tente de délier davantage les cordons de la bourse.
    Je viens d’avoir le coup de foudre pour le Leica Q (type 116).
    Inutile de se dire : « attendons quelques mois, le prix va baisser ».
    Et dans quelques mois, un autre dilemme : la sortie du X-Pro2.

    Je commence à être tourmenté. C’est grave docteur ?

    Et si le photographe avait ses raisons que la raison ne connaissait pas…

    1. Oui, c’est là que c’est dur. Pour le Q, mon pote Sam, membre lui aussi du collectif Pancake va recevoir le sien quelque part en août. On verra bien si c’est autant une merveille que tout le monde le dit. En ce qui concerne le X-Pro2, là aussi, ça va être le dilemme. Mais il va falloir tenir bon. D’une certaine manière avoir touché le Leica M c’est un peu comme avoir trouvé le Graal. Alors, effectivement après, on relativise un peu le reste. Surtout chez Canon et Nikon. Reste que Fuji provoque aussi ce petit quelque chose d’improbable, ce petit plaisir pétillant qui vous fait revenir au début de l’histoire, un peu comme un éternel recommencement. C’est joli, c’est simple et ça fait des très belle photo, parce que justement c’est le photographe qui prend la main.
      Mais la lutte contre le syndrome d’acquisition compulsive d’équipement est une lutte de tous les instants. : )

      Merci pour la visite, c’est toujours un plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s