Un X-Pro 2, pourquoi faire?

Pour moi le X-Pro et les autres Fujifilm de la série X se sont toujours inscrits comme des appareils à part. Il ne faisait partie d’aucune logique photographique en terme de besoins réels ou d’évolutions. Ils faisaient partie d’une forme de digression par rapport à mon évolution photographique personnelle. Mais depuis presque cinq ans maintenant, je travaille intensément avec un ou plusieurs Fuji. J’en « traîne » presque toujours un dans ma besace, je suis encore et toujours frappé par la qualité des images produites. Le X-Pro2 est dans la continuité de ce que j’ai aimé chez le X-Pro1, la même ergonomie très typée télémétrique, mais avec quelques plus qui me rendent cet appareil vraiment intéressant. Le X-pro1 avait des fonctionnalités particulières, mais il avait aussi des problèmes que partiellement résolus avec les mises à jour logicielles. Le principal d’entre eux était l’autofocus, lent est parfois imprécis. Avec le temps, je me suis habitué et j’ai appris à l’utilisé avec ou sans avec des objectifs manuels. J’ai beaucoup aimé l’association entre un capteur performant et des objectifs au rendu incomparable.

Helene #7

Depuis plusieurs semaines, je suis confronté à ma prochaine évolution. Je l’avais annoncé, j’allais vendre et vendre beaucoup. C’est mon matériel Nikon qui a « morflé ». Il est quasiment en voie de disparition de mes étagères. J’ai décidé de ne garder que le minimum vital pour certains travaux, et surtout de ne garder que le Df pour ses qualités intrinsèques en termes d’image et de tonalité. Comme dans les Tontons Flingueurs, les paroles de Raoul Volfoni : « Moi, quand on m’en fait trop je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile! »  C’est presque un Ciao Nikon… Je n’en suis pas là, mais presque… Le problème avec Nikon, ce n’est pas la qualité d’image, mais la forme et l’encombrement. Récemment, j’ai eu l’occasion de tester les derniers Sigma Art… Génial en images, vraiment bon, mais à 800g le caillou ça fait cher en ostéo… Bref, mieux sur un trépied en studio qu’autour du cou… Très bon, mais pas pour moi, en tout cas pas en ce moment. J’ai été tenté de passer au tout Leica, j’y suis presque en fait, mais Leica ne couvre pas tous mes besoins. Pas facile à emmener partout, même si c’est plus discret qu’un gros Canon. Il y a de la valeur tout de même.

Helene #6

Il y a toujours cette lutte contre l’obsolescence programmée des produits, mais il y a quand même un moment où il faut faire un pas en avant. C’est comme ça, il n’y a pas le choix ou presque. Dans cette évolution photographique, il me manquait quelques choses que plusieurs boitiers pouvaient offrir. Un peu dans le désordre :

  • L’étanchéité, ou en tout cas une formule tout temps.
  • La haute vitesse d’obturation mécanique et électronique, pour pouvoir utiliser la pleine ouverture en forte lumière. (1/8000ème c’est bien, 1/32000ème, c’est mieux).
  • La légèreté
  • La qualité d’image (mais bon ça tous les appareils actuels la donne).
  • Le facteur de forme télémétrique, c’est comme ça que j’aime voir.
  • L’autofocus efficace.

Il y a dans tout ça la tentation du Leica SL, celle du Leica Monochrom, mais aussi celle du Pen F. Pour ‘une ou l’autre raison, ces appareils ne sont pas rentrés en ligne de compte. Il y avait aussi, soyons parfaitement honnête, le prix. L’appareil parfait n’existant pas, je vais continuer avec plusieurs modèle et une compatibilité étendue. Pour être plus précis, le SL, j’ai eu l’occasion de l’essayer est un appareil magnifique, mais un peu gros et dépourvu d’autofocus dans ma configuration avec des objectifs M. Le Monochrom, c’est très tentant, très puriste, mais il est vrai que je préfère avoir le choix de la couleur ou du noir et blanc. C’est trop pour l’instant, mais ça reste une option pour le futur lorsque mon M9P devra faire face à la relève. Reste le Pen F, c’est peut-être l’appareil le plus attachant que j’ai pu essayer ces derniers mois. Une pure merveille entre les mains, un bijou que l’on a envie de tripoter, de faire des photos avec. Mais là il n’a pas de protection anti-ruissèlement et il y a aussi le capteur, trop petit et avec vraiment trop de pixels. Ce ne sont pas les seuls défauts, mais voilà dans ce cas ils sont à mes yeux rédhibitoires. L’OMD-EM5 fait tout aussi bien.

Helene #

Pis bon, le X-Pro2 je l’ai eu en test, Fujifilm me l’a prêté pour une semaine lors d’un voyage en Italie. Lorsque je l’ai reçu et après avoir fait des photos pendant une heure, j’ai voulu l’acheter tout de suite. Un coup cœur, oui probablement. Mais lorsque la raison est venue se mêler des affaires du cœur, je me suis vite laissé convaincre que le prix était un peu trop élevé, et puis pourquoi faire, un X-Pro2… Cette question va me tenir éveillé pendant quelques semaines. Je me suis posé la question à l’endroit, je me suis postal question à l’envers, je l’ai retournée dans tous les sens et j’arrivais toujours avec la réponse du cœur que la raison ne pouvait connaître. Alors j’ai bien tenté d’expliqué à mon inconscient que le X-Pro1 était suffisant, que les images du X-Pro2 étaient moins bonnes que celle du X-Pro1 en traitement avec Lightroom, mais rien n’y fait… L’appel du X-Pro2 est fort. Mais au-delà de ces tortures d’accro à quelque matériel photo, il y avait des raisons bien plus profondes et sensées. Le X-Pro2 est finalement un boitier pour l’avenir. Une manière de faire des photos autrement qu’avec le X-Pro1. Est-ce que ça va être possible, je le pense. Par contre question objectif, ça change pas mal. J’ai toujours aimé le 56mm f1.2, une optique géniale, un bokeh superbe, un piqué phénoménal, bref un objectif à superlatifs. Mais voilà, il n’est pas pour moi. Trop gros, trop lourd, trop typé comme une pub pour la vache qui rit. Ce genre de considérations est extrêmement personnel et par là totalement subjectif. Assez paradoxal pour un objectif, n’est-il pas.

Helene #

Mais par contre les promesses d’avenir de Fuji en matière d’objectifs sont là pour me séduire. Il y a le superbe 35mm f1.4, la nouvelle version en f2 est assez phénoménale. Piqué, rendu, vitesse de mise au point sont au rendez-vous. Epandant, même sur un ciel X-Pro1. Il va certainement y avoir un 23mm f2 dans un proche avenir, les rumeurs le disent… Il devrait aussi y avoir ce 33mm f1. Pour l’année prochaine. Là, c’est un peu plus flou. Madame Soleil est un peu dans les nuages en ce moment. Une qui me plait bien c’est le fameux 16mm f1.4. Là, il y a du potentiel en photographie de rue. Même un très beau potentiel. Je vais certainement partir en chasse pour en trouver un d’occasion. Pas facile et rare.

Helene #

Bien souvent, j’ai essayé de sortir Fuji de mes activités, de ne pas avoir à les utiliser en alternance avec les autres boitiers, mais voilà ils reviennent toujours, et pas forcément pour le pire. Je dois bien l’avouer, malgré les petits problèmes à l’usage, ce qui reste c’est l’image et là c’est simplement beau. Il y a ce petit émerveillement. Alors je me réjoui de l’apprivoiser, de trouver mes réglages et de le faire fonctionner comme j’aime. J’ai lu récemment que ce n’est pas l’appareil photo qui est important pour réussir de belle images, mais l’affinité que l’on a avec celui-ci. C’est pour ça que Leica reste depuis des années la marque préférée de pas mal de personne, au-delà de tout critère social ou plutôt de réussite sociale, les Leica restent des boîtiers exceptionnels de simplicité et de qualité. Même un M8 de dix ans d’âge est encore simplement fabuleux, avec des images en noir et blanc de très grande classe. Les Fuji entrent dans cette légende aussi, à leur manière. C’est une nouvelle forme de légende. On verra comment celle-ci vieilli ou simplement perdure.

La suite bientôt, mon X-Pro2 demain.

En image, Hélène, Ambassadrice Sigma Romandie 2015-2016. Les spécifications des appareils photos et des objectifs sur ma page Flickr. Principalement X-Pro1 T X-Pro2 avec XF35R et XF35/2WR

 

 

Publicités

17 réflexions sur “Un X-Pro 2, pourquoi faire?

  1. Bravo et merci pour votre passion et la qualité de vos photos. J’aime vos avis sur le matériel que vous utilisez et ils font petit à petit leur effet sur mes choix (limités). pour le moment, je me régale avec un ultron 40mm f/2 monté sur un d750.

    1. Merci beaucoup pour votre commentaire. L’Ultron 40 est un sacré petit numéro. Très compact et très intéresant. C’est un début dans un monde à part, celui de la mise au point manuelle. C’est souvent pas facile, frustrant, mais au final on s’y fait, et là c’est souvent magique…

  2. L’éternel questionnement du « est-ce que je prends la nouvelle version du boîtier ou pas » 😉 On est tous passé par là, c’est inévitable. J’attends l’annonce d’ici peu du futur X-T2 pour me la poser à mon tour 🙂 Mais quoi qu’il arrive, Fuji continuera d’avoir mes faveurs pour un bon nombre de raisons dont la plus importante pour moi, l’affinité avec son matériel.

    Et je comprends de plus en plus les utilisateurs Leica. Car ces appareils vont à l’essentiel, sans fioritures, sans poudre aux yeux. Je reprends cette phrase que quelqu’un avait dit au sujet de la série Fuji X100 et que j’ai envie d’adapter à Leica: « ce n’est pas le photographe qui choisi son Leica mais le Leica qui choisit le photographe ». Clairement, ce matériel n’est pas fait pour tout le monde.

    Je me posais la question tout récemment si un M8 restait encore une bonne idée pour faire son entrée dans l’univers Leica. J’ai lu aussi ce qui faisait la force des noir-blanc issus des M8 venait du fait que son capteur CCD ne comportait pas de filtre anti-IR. As-tu utilisé toi-même un M8 ?

    1. Pour répondre à ta dernière question, oui j’ai utilisé un Leica M8, je viens de le vendre pour respecter la logique de ne pas avoir trop de matériel, et pour rester un minimum raisonnable. Mais je le regrette encore. C’est un super boîtier. Il est vrai qu’en termes de caractéristiques, il est relativement limité. Mais qu’elle qualité d’image, superlative. Les noirs et blancs sont somptueux. Il faut le faire fonctionner avec un bon objectif et c’est vrai qu’au final c’est cher. Mais c’est surtout l’accès à une philosophie de travail qui est différente. Et toute la beauté du geste est là. Elle se résume qu’à ça. C’est vrai que la photo de nuit est très limitée avec ce Leica, mais avec des conditions de lumières décentes, c’est juste magnifique.

      Bon en ce qui concerne le XP2, il est redoutable. Vraiment intéressant. Je vais essayer de le pousser un peu, mais celui-là risque bien d’en pousser d’autres dehors. Adieu Nikon? Peut-être, peut-être bien. On va voir tout ça.

      1. Je vais quand même essayer de voir pour un M8. Ca pourrait être sympa avec mon Nokton 50mm 1.5. Ce combo devrait être assez proche, en terme de champ de vision, du X-T1 couplé à l’Helios 44-2 et la bague Lens Turbo II.

        Pour les images de nuit, j’ai d’autres appareils qui font le job, donc si je le prends, ce ne sera pas pour ce type d’images.

      2. Le Nokton 50 f1.5 est juste magnifique. C’est une pure merveille. C’est un peu long pour le M8 (facteur 1.3 sur le crop). Un Voigt 28mm est bon, un 35 Ultron est une merveille. Mais ça c’est de la musique d’avenir. Ils sont rares, mais pas trop chers. Il faut chasser.

  3. Mais si tu veux essayer un Leica, c’est toujours faisable lors d’une de nos prochaine sortie. J’ai quand même attendu 25 ans au moins pouvoir m’en offrir un. Il faut savoir être patient. Tout est là…

    1. Je le sais trop bien. Je ne sais pas si ce sera un M8 ou un autre. Le Monochrom, ou même le Q me tentent aussi énormément, mais là le budget est radicalement différent. Je ne suis pas pressée car l’investissement est de taille (même pour le M8 qui coûte autant en occasion qu’un appareil neuf et plus récent) et je ne veux pas me tromper.

      Et volontiers pour l’offre de test lors d’une prochaine sortie 🙂

      1. Compte 800 à 900 pour un M8 d’occasion. Au-delà, c’est trop. Après pour les autres, c’est une autre histoire. Il faut faire ses dents avec un M8, le M9 est devenu abordable, amis ça reste en occasion un budget important. Les M (type 240) deviennent aussi abordables en occasion. Ou alors il faut avoir beaucoup de matériel à vendre.
        On va organiser un test.

    1. Il y en a un à 890 sur R. C’est Les prix. Sur A, c’est généralement surfait. Chez PG, il s en a en général à 1100. C’est un peu plus cher, mais ils sont en bon état. Les m9 commencent à 2200. En dessous c’est des arnaques. Pour le M9, le capteur est garanti à vie. Il y a un problème de corrosion du verre. Il change le capteur sans autre. À toi de voir.

  4. Bonsoir Dragan,

    Très heureux de te lire à nouveau.
    Tes écrits ne sont pas des articles sur la photo, c’est de la philosophie en image.
    Tes interrogations sont existentialistes pour un photographe.
    Tes pistes de réflexion croisent les miennes et m’influencent depuis plus d’un an : du X-Pro1 au M9…
    Merci.
    Bonne continuation.

    Amicalement.

    1. Merci Sympho, mes interrogations sont effectivement multiples. Elles s’adaptent à mon évolution personnelle. C’est un chemin particulier. Je ne sais pas trop où il va me mener. Une chose est sûre, le XP2 est un sacré compagnon. Il fait des étincelles.

  5. Je ressens le même genre d’appel que vous mais pour le Pen F et son magnifique mode Monochrome. On croirait voir de la TriX. La taille de l’appareil compte beaucoup aussi et la qualité des optiques…

    1. C’est vrai que l’OlyPen F est sexy. Magnifique en mains. Tout petit. Vraiment un appareil intéressant. Avec certaines nouvelles optique Panadonic Lumix il y a de quoi faire.

  6. bonsoir,
    depuis que j’ai vendu mon fuji xt-1 pour les 3 sigma DP merrill je suis au paradis et pour l’instant je n’ai pas cette envie de changer de boitier pour la nouvelle version….bizarre!!
    Un plaisir de vous lire.

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire. Il n’y a pas un appareil photo pour tous, et c’est bien ainsi. Votre choix vous correspond et je comprends très bien que des appareils appareil avec une telle résolution vous convienne. Ils sont adapté à votre style de photographie et vous procure ce qui est indispensable en photographie. Le plaisir. C’est pas si bizarre que ça. Au contraire. Merci pour vos encouragements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s