Une suite sous le volcan sacré

Une montagne endormie comme symbole de cette suite, c’est un bon début. C’est vrai que c’est assez inattendu. Je ne pensais pas du tout prendre cette direction, et pourtant. Là, j’y suis. Mais de quoi est-ce que je vais parler aujourd’hui, hein? D’une certaine manière de ma reconversion vers Fuji. Il y a quelques semaines, je considérais Fuji comme un bon système, mais je ne me voyais pas abandonner Nikon ou Leica pour passer vers quelque chose de plus petit. Dommage, le X-Pro2 est passé par là.

2000

Mais surtout, j’ai eu l’occasion de tester d’autres objectifs Fuji à grande ouverture. C’est là, je crois, que les choses ont réellement changé. J’ai eu dans les pâtes un appareil photo qui poursuivait dans la droite ligne de tout ce que j’aimais sur mon vieux X-Pro1, mais en éliminant ce qui ne marchait pas bien. La qualité image est devenue superlative. J’ai donc complètement kiffé pour les 16, 23 et 56mm. J’ai aussi eu d’autres lentilles dans les mains pour effectuer les tests, mais dans ce cas, c’est vrai que la différence est importante. C’est absolument incroyable.

Bankers in front of future storms

Dans ma conversion, je suis aussi allé chercher le 55-200, un peu par dépit, en me disant que je vais essayer d’attraper quelques surfeurs cet  sur les plages basques. Mais surtout le 90mm f2 qui va certainement faire des ravages en portrait et aussi en macro avec la bague allongé de 11 et de 16mm. C’est pour moi, comme je le dis une très grande surprise. Je suis littéralement sur le… Les fesses… On va bien voir ce que tout ça m’apporte. J’ai déjà essayé le X-Pro2 dans le cadre d’un de mes mandats comme photographe de spectacles au Théâtre de l’Oxymore à Cully. Les résultats sont bons, même dans la très faible lumière du cabaret théâtre.

30th B. MAT #1

Est-ce que ça va être le système universel qui me manquait, c’est encore un peu tôt pour le dire, mais c’est vrai que ça en prend la direction. La grosse nuance, c’est la taille. Tout est dans la taille. Size matter! Mais aussi la qualité des images. Je commence à. Mieux maîtriser le flux de travail des photos pour que celles-ci sortent avec la qualité voulue. Il y a matière à un peu surexposer pour diminuer le bruit. C’est peut-être là que se trouve la solution. Bref c’est bon et là je ne mets plus de limitation.

Lavaux - Une déchirure dans la grisaille.

L’utilisation de ce boîtier se bonifie. Les images sont tout en finesse, une perception du détail qui est simplement en dehors de ce que l’on peut imaginer. Le travail effectué par les ingénieurs de Fuji est assez incroyable. Je reviens donc  la marque de mes débuts en photographie, il y a très longtemps dans une galaxie très lointaine… Et avec l’esprit zen qui va avec, bien évidement.

Avec du piquant

J’ai aussi eu l’occasion d’utiliser l’appareil dans des conditions de lumière assez scabreuses lors de l’anniversaire de ma belle-sœur. La soirée était costumée, mon costume de Thomas Magnum faisait penser  un des Mario Bros… Un peu raté de ce côté là, mais bon faut bien savoir faire rire de soi. Pour la soirée je suis sorti avec mon plus simple appareil, j’avais bien la chemise hawaïenne de rigueur, mais j’avais surtout le X-Pro2 avec le nouveau 35mm f2WR. Le WR peut s’avérer utile si la soirée est trop arrosée. mais plaisanterie à part, ce fût un excellent moyen d’approcher les gens. La moustache faisait rire, l’appareil photo faisait le reste. Les gens ont joué le jeu, et au final c’est très cool pour les résultats.

Brexit? What Brexit?

Une des choses qui risque d’arriver dans les prochains semaine, c’est que je décide à d’en finir avec Nikon et à revendre le Df et toutes les optiques qui vont encore avec. Est-ce que je vais en arriver à cette extrémité, c’est bien une question qui me taraude l’esprit de plus en plus. J’aime le Nikon, mais il a aussi tout ce qui me gêne en ce moment avec cette marque. Au final, ce n’est pas plus fiable question autofocus, c’est plus lourd et encombrant et la gestion du miroir est aussi gênante. Il y a souvent un manque de netteté aux « conditions normales de pression et de température », c’est à dire, avec la vitesse normale d’obturation minimale en priorité ouverture.

Where people congregates

Depuis quelques mois, j’ai drastiquement diminué ma « collection »d’objectifs Nikon et j’ai tout remplacé par du Fuji. C’est ce qui s’appelle changer de bord. Mais comme je roule « à la voile et à la vapeur », il me reste toujours le Leica. Ah second degré, quand tu nous tiens…

Red and blue

A ciao et bon été à toutes et à tous…

Publicités

9 réflexions sur “Une suite sous le volcan sacré

  1. De belles images, comme d’habitude 🙂

    J’ai une petite question par rapport à ton flux de travail. Est-ce qu’en passant à ce nouveau matériel Fuji es-tu entrain de modifier ton workflow ? J’entends par là, commences-tu à utiliser plus volontiers les JPEG au lieu de partir du fichier RAW ?

    Concernant le 55-200mm, j’ai pu faire quelques clichés, l’année dernière, de surfeurs et kite-surfeurs en Nouvelle-Zélande. Et si je me souviens bien, je n’étais pas encore en version 4 du firmware sur le X-T1. Le résultat était plutôt pas mal, mais je ne suis pas une spécialiste de ce type d’images. Mais pourquoi par dépit ? Est-ce que le 50-140mm est encore trop onéreux en occasion ?

    Si tu continues comme ça, tu vas finir X-Photographer 😉

    1. Ben en ce qui concerne mon flux de travail, j’utilise le Classic Chrome que je converti directement en noir et blanc. Donc pour ça le jpg fonctionne très bien. J’utilise photo, car sur mon MBP 13, j’ai une ancienne version de LR dont je possède aussi la licence. Adobe ayant diminué l’utilisation de la licence sur deux bécanes au lieu de trois avec LR6. Oui j’essaie Photos d’Apple, ça marche plutôt bien avec quelques extensions fort utile. C’est surtout rapide, mais je ne suis pas sûr que ça puisse traiter les RAW des derniers Fuji à 24MPx.

      Donc j’utilise les deux, dépend un peu sur quel Mac je les traite.

      Pour le 55-200, je sais que je ne suis pas longue focale. Mais je vais essayer. Tout se revend si besoin.

      J’ai aussi vu ce matin les spectacles du X-T2. Alain va être content. 🙂

      Merci pour le passage et l’échange, j’aime bien ça. J’espère que tu vas bien après les infos de l’autre soir.

      A ciao.

      1. Oui je vais mieux, merci 🙂 Un petite mise en garde je pense…

        Oui les spécificités du futur X-T2 sont très alléchantes. Grande inconnue: le prix. Mais comme mon X-T1 a très mal vieilli cosmétiquement parlant, j’ai peur de ne pas réussir à le revendre le moment venu, ou plutôt à un prix très bas. A ce niveau, j’espère que le X-T2 sera mieux abouti et aussi bien fini que le X-Pro2 (qui est superbe)

        Le traitement des RAW sur LR6 devient de plus en plus galère pour moi. C’est long et ça rame. Oui d’accord, je n’ai pas le dernier Macbook Pro Retina, Core i7, 16GB de RAM et un SSD de 512GB, mais quand même. La moindre intervention sur un fichier et c’est plusieurs secondes d’attente. Et même s’il y a du progrès, le moteur CameraRaw peine encore à bien dématricer les RAF. Le feuillage est l’exemple le plus flagrant. Au lieu d’avoir un arbre avec plein de feuilles, j’ai une sorte de bouillie de pixels. Dans ce cas, je développe dans Raw File Converter 2.0 (Silkypix) et j’exporte en TIFF. Mais ça pèse lourd tout ça.

        Je suis entrain de définir un workflow « mobilité » pour gérer mes images en déplacement, puisque je ne veux pas prendre mon ordinateur. Et cela passe aussi justement par le kit X100T. Bon, entre Snapseed et VSCO, il y a de quoi faire pour traiter les images sur un téléphone ou une tablette 🙂

  2. Bonsoir Dragan,

    Et moi qui ai fait l’impasse sur le X-Pro2 pour un M9 d’occasion…
    Je m’interroge à nouveau après ton article.
    Et il est vrai que les optiques Fuji sont géniales et promises à un bel avenir sur la série X.

    Mes salutations à toute la petite famille.

    Sympho.

    1. Ce qui me correspond, cher Sympho, n’est peut-être pas le cas. C’est une opinion qui correspond à un besoin. Ce besoin m’est propre est correspond à ce que je dois photographier. Mes Leica sont toujours là… Mes Nikon non. Le X-Pro2 remplace Nikon et encore pas totalement.Le M9P est toujours dans ma besace, toujours sur homme…

      1. Merci encore pour le passage… Pareillement.

        Comme disait Abraham Lincoln:  » Nul besoin d’aller chercher le dernier appareil photo numérique, il faut avoir celui qui nous correspond »… Ou c’était peut Napoléon Bonaparte?… Je ne me rappelle plus… : )

        Ma photographie du moment, c’est d’attraper mes gosses, ça bouge beaucoup et il me faut être léger. Alors Fuji, me va bien. Il y a aussi d’autres aspects, comme la tropicalisation et le fait que je ne suis pas pris au sérieux avec ce genre d’équipement, c’est plus discret. Mais j’ai aussi un X-T1 d’occasion et il va très bien aussi. Je ne vois pas de différence fondamentale dans le fonctionnement avec le XP2. Comme quoi… Le Leica n’est pas à mes yeux encore totalement universel. C’est son principal défaut. Alors pour les autres côtés, le Fuji, me va bien. Voilà, voilà…

        A ciao Sympho…

  3. Merci Dragan.

     » Le problème avec les citations sur Facebook, c’est qu’il est difficile de savoir si elles sont authentiques.  » – Abraham Lincoln.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s